La crise sanitaire a remodelé le paysage médiatique. Qu’il soit utilisé pour s’informer ou tout simplement pour se divertir, l’usage des médias a complètement changé. DooH it décrypte les différents usages et consommation des médias par génération. 

 

Toutes les générations sur les réseaux : 

Confinement, quarantaine et isolation, nous n’avons jamais été seuls aussi longtemps.  C’est littéralement un nouveau « mode de vie » qui s’est créé. Toujours à la recherche d’un contact social, ceci s’illustre par un chiffre : 40% des français déclarent avoir créé un compte pour un réseau social ou une application de messagerie instantanée pendant le confinement. ( Étude Harris Interactive internautes français âgés de 15 ans et plus. Social Life 2020 avec l’EBG) 

 

La gen Z les rois des réseaux sociaux : 

En tête, la gen Z s’est tournée vers les réseaux sociaux, principalement pour passer le temps ( 74%) ou s’informer ( 73%): 78% d’entre eux ont augmenté l’usage des médias sociaux ( Etude Sortlist) 

 

Les millénials, fan des formats audio : 

Les millénials quant à eux, se sont tournés davantage vers des supports audios. Ce format serait pour 75% des Z et des Millénials un moyen de mieux gérer le stress et l’anxiété. 

14% des Français âgés de plus de 18 ans ont déclaré écouter des podcasts natifs toutes les semaines, soit 5 points de plus qu’il y a un an ( Etude CSA – Havas Paris réalisée pour le Paris Podcast Festival). Chez les 25-34 ans ce chiffre est beaucoup plus important avec 26% des millénials qui écoutent des podcasts natifs depuis le confinement.

 

Même la radio, dont les audiences sont généralement générées durant les trajets en voiture, a profité de la crise. Les audiences des radios digitales des premières semaines du mois d’Avril en France ont noté une progression impressionnante du nombre d’auditeurs : progression à 2 chiffres dans la plupart des cas d’après l’APCM OJD. 

 

Les Boomers et la télévision, un lien encore plus fort 

Les réseaux sociaux et l’audio n’ont pas été les seuls refuges des Français pour oublier l’absence de contact. Dans ce contexte inédit, la télévision s’est imposée et révélée incontournable pour les accompagner tout au long de la crise et au-delà. La durée d’écoute quotidienne a atteint 3h58. ( Etude Médiamétrie) 

Les Boomers quant à eux, sont la génération qui a le moins changé ses habitudes de consommation des médias durant le confinement : pour 1 Boomer sur 4, leur usage des médias n’a pas changé avec la pandémie. Cependant, leur consommation télévisée a connu un accroissement de 42%

 

 

La gen N(ovel) : un nouveau consommateur né dans un monde en crise 

La crise a rebattu les cartes et a fait apparaître une nouvelle génération : la gen N. Une génération qui est passée du tout au tout : de l’open-space au télétravail, de la consommation en magasin, à l’achat en ligne…  La N c’est cette génération qui d’après l’anthropologue digital Brian Solis, serait “un mélange d’early adopters de la consommation en ligne et de néophytes que le confinement a propulsé dans un mode de consommation numérique vers lequel ils allaient à reculons.” Cette génération se définirait principalement par sa façon de consommer et de générer de nouvelles habitudes.

Conclusion

La consommation des médias a fortement changé. Les générations sont plus attachées aux expériences digitales et ceci laisse la place à de nouvelles opportunités et moments de communication pour les annonceurs qui souhaitent s’engager et capter leurs audiences sur ces différents médias. L’équipe d’experts de DooH it  vous accompagne lors de la réalisation de vos campagnes digitales. Nous mettons nos compétences et nos datas à votre service afin de vous toucher les générations que vous ciblez.