En France : comment mieux communiquer, sans dépenser plus ? Question stratégique que les grandes et petites enseignes se posent …

Les budgets annuels alloués à la communication sont orientés de plus en plus vers des medias ROIstes. Comment les nouveaux acteurs du média en France, répondent à cette nouvelle demande ?


DOOH : Les petites entreprises influencent les grandes, les grandes influencent le monde…

D’après le média MAGNA et d’autres analystes, le secteur technologique Direct-to-consumer devrait stimuler la concurrence et les dépenses publicitaires de ces prochaines années.  

Répartition des dépenses publicitaires pour les années à venir

Les formats numériques dont la croissance sera la plus rapide seront Social (+23%), Vidéo (+19%) et Search (+13%).

Les entreprises voulant posséder le marché technologique Direct-to-Consumer ont pour cible les canaux médias innovants permettant de toucher au plus près les jeunes. L’objectif étant de les fidéliser, avec des campagnes marketing innovantes, de par le choix des supports et le ton adopté.  

Pour voir l’avenir en grand, il va falloir penser petit !

Si les grands écrans DOOH de type billboard et les abribus ont déjà trouvé un nombre important d’annonceurs chez les licornes et les acteurs importants du CAC 40 ; les supports DOOH innovants ayant pour stratégie d’être plus proches des consommateurs et de ce fait, plus petits, ont encore une belle marge de progression qui s’offre à eux.
Certaines grandes entreprises commencent à percevoir le bénéfice qu’apportent ces autres formes de supports publicitaires et sautent le pas.

 

Étant donné que ces géants réalisent des investissements publicitaires massifs, lorsqu’ils décident d’allouer leur budget à un support innovant, c’est le support qui devient célèbre.


te%CC%81le%CC%81chargement.jpg

 Uber a utilisé DooH it pour une campagne ciblant les habitants de la petite couronne afin de promouvoir l’application du même nom. Les personnes rencontrant le support CharLi dans les restaurants, bars et hôtels branchaient leur téléphone pour se recharger et découvraient, sur le dos du support, un code promotionnel pour leur première course qui était directement activable grâce au tag NFC intégré au support. Il ne restait plus qu’a l’utilisateur d’activer le sien pour que la magie opère.

Ce nouveau choix d’investissement pris par la société américaine, valorisée à presque 100 milliards de dollars, a influencé d’autres annonceurs qui en suivant, ont travaillé avec la start-up parisienne spécialisée dans le DOOH.

Campagne au plus proche de leur audience grâce à un support générateur d’engagements.


Montrer son existence, montrer sa différence

1.jpg

Ce n’est plus un secret, les consommateurs, notamment les milléniaux & générations Y, sont difficiles à fidéliser. Il faut constamment les ré-enchanter à la fois à travers l’offre, mais aussi à travers la façon de promouvoir et communiquer ses biens et services.

Reporté par le journal CB News, le DOOH aurait réalisé 14,6 milliards $ de revenus dans le monde en 2018, soit 37% du marché de l’Out-Of-Home (OOH) et devrait croitre de +10,1% chaque année jusqu’en 2021 :

Une croissance que Warc justifie notamment par le coût plus élevé du CPM mais aussi par le développement des différents réseaux d’écrans numériques ainsi que par la possibilité aujourd’hui d’associer les campagnes à la gestion de la data pour de meilleurs ciblages » Thierry Wojciak pour CB News.

Il est important que les startups innovantes comme DooH it, LittleCorner ou encore PhenixDigital, parviennent à multiplier les collaborations avec les acteurs majeurs de la technologie Direct-to-consumer afin d’accentuer leur visibilité dans le nuage du DOOH.

D’autant plus que des sociétés valorisées en bourse ont l’envie de multiplier leurs leviers d’acquisition et que les supports de ces jeunes startups seraient légitimes.

 

Depuis le 30 avril, Spotify a lancé une campagne plurimédia sous le thème de « La découverte de nouvelles musiques et des playlists adaptées à chaque moment de la journée ». L’objectif de cette campagne, OOH et DOOH dans un premier temps, est de faire savoir que les meilleures musiques et podcasts sont sur Spotify. De plus, qu’importe l’heure, le lieu ou l’humeur, les utilisateurs y trouveront leur bonheur. 


La solution intégrée de régie DOOH publicitaire et informative capitalisant sur l'interaction utilisateur.

 DooH it et ses collègues feraient sens à participer à ce genre d’opération sachant que leurs plus-values sont quasi-absentes chez les grands écrans.

Premièrement, la proximité est l’avantage identifiable au premier regard. De plus, Il y a une possibilité d’interaction avec les supports qui bien souvent proposent un call-to-action afin que la publicité ne soit pas simplement une annonce mais une expérience.

Autre point important est la maîtrise de la data. Ces supports de taille réduite ont une capacité d’adaptation à l’environnement qui les entoure beaucoup plus importante que les écrans géants. Évoluant sur des campagnes publicitaires non pas massives mais ciblées, les annonces sont beaucoup plus personnalisées selon la typologie des prospects.

Il leur est aussi possible de quantifier précisément le nombre de personnes ayant été captives au moment de l’annonce grâce à des capteurs intégrés ou à l’aide du call-to-action mis en place par la régie.  

Le succès rencontré par ces géants du Direct-to-Consumer en collaboration avec des acteurs locaux du DOOH, comme a pu le faire Uber avec DooH it, va attirer d’autres sociétés souhaitant un succès similaire et permettre, de dynamiser ce nouveau marché de supports digitaux ROIste.

 La recommandation, sous toutes ses formes, a du bon.