A quoi ressemblera la ville de demain ?

Ce type de question ouverte nous inspire souvent et nous laisse rêver d’un futur riche et débordant d’innovation. Des voitures volantes, des humanoïdes promenant nos chiens ou encore des bâtisses aussi belles que vertigineuses…


Mais revenons à l’examen d’un futur proche de notre réalité actuelle.

Aujourd’hui, 80% des Européens vivraient en zone urbaine, et d’après l’ONU, d’ici au milieu du siècle, deux personnes sur trois habiteront probablement dans des villes, soit 2,5 milliards de personnes en plus dans les zones urbaines.

De nombreuses start-ups, mais aussi de grandes entreprises s’octroient la mission d’anticiper le monde de demain en améliorant celui d’aujourd’hui afin d’intégrer de nouvelles fonctionnalités utiles pour le bien et la liberté de chacun, mais aussi pour le bien-être collectif. Dans le passé, l’Etat était le garant de cette fonction, mais il n’est aujourd’hui plus capable d’assurer ce rôle seul. C’est donc pour cela que de nombreuses offres répondant au même besoin voient le jour.

cover-r4x3w1000-5be56b0b12f19-df05dacf1a4291911b2e1a93b4756b7183055dc0-jpg.jpg

Prenons l’exemple de Lime, la start-up californienne qui a vu le jour à San Diego en janvier 2017. Les trottinettes électriques Lime furent les premières du genre à investir la capitale (onze autres les ont aujourd’hui rejointes). Une innovation utile face aux transports en commun et aux axes de circulation saturés. Cette solution devait à première vue offrir un moyen de locomotion non-compromettant… Hormis un problème de quantité, (assumé par la start-up), il est désormais possible de se déplacer en limitant son empreinte carbone.

Seul détail, les clients devront toujours être armés d’un smartphone avec l’application du retailer et surtout… Avoir de la batterie.

Le déplacement n’est pas le seul axe sur lequel se concentrent les entrepreneurs, mais si nous devions y trouver des points communs, ils ont tous vocations à réduire la pollution sous toutes ces formes ou augmenter les libertés individuelles et collectives. La suite de cet article le prouve.


Améliorer l’expérience client, tout en étant responsable

Les espaces publics sont des lieux de vie, de rencontres et d’échanges de tous les citadins et leurs aménagements sont donc primordiaux pour construire la ville de demain.

Les enseignes n’hésitent pas à investir dans des services externes pouvant apporter de réels bénéfices à leur entreprise.

IMG_3321.JPG

Plusieurs restaurants, bars et salons de coiffure… ont intégré les supports CharLi, commercialisés par la régie DooH It dans leurs établissements.

Nos supports innovants apportent un double service à leur clientèle :

  • L’accès à un contenu digital de qualité et personnalisé en fonction du lieu dans lequel l’utilisateur se trouve, avec la possibilité d’entrer en interaction et de gagner des bons de réduction

  • L’accès gratuit à un service de rechargement de smartphone

Elior4.jpg

La mission de DooH it, et plus précisément du CharLi est de transformer le temps d’attente en une expérience positive. La régie DOOH a fait le constat d’un accroissement massif de l’afflux de la population en ville et que de ce fait, la patience des citadins dans des lieux publics allait être mise à rude épreuve. Avec DooH It, cette contrainte s’amortit et devient une aubaine pour les annonceurs voulant diffuser du contenu à un public spécifique et pour les managers de lieux public qui voient leurs visiteurs distraits lors de leurs moments d’attente.

Actuellement, DooH It est présent dans plus de 1 200 lieux publics en France et compte bien continuer de se développer pour toujours être en harmonie avec le monde d’aujourd’hui et de demain.


Pas d’Humanoïdes en vue, mais presque !

Soulager des managers grâce à DooH It et son optimisation du temps d’attente, ok.

Mais dans la ville de demain, y aura-t-il encore du personnel présent en magasin ? Si non, DooH It restera-t-il un service pertinent ?

XVMc438728c-c7e3-11e8-ba15-0a85a59e020d.jpg

En octobre dernier, le groupe Casino inaugurait un nouveau concept de magasin à proximité des Champs-Élysées. Un magasin sans caisse avec plus de 400m² de commerces où les clients grâce à leur téléphone, paient directement leurs achats sans passer par la caisse. Quelques personnels sont présents, mais l’attente au moment de payer disparaît et il est possible de faire ses courses 24h/24.

Là encore, il sera donc pertinent d’avoir l’une des solutions DooH It au sein de l’enseigne afin de permettre aux clients de gagner quelques précieux pour cent leur permettant de valider leur panier. Cette collaboration elle, n’aura rien d’une première pour le coup. En effet, les supports CharLi by DooH It sont déjà présents dans les Petits Casinos en France, ce serait donc une suite logique de les voir dans ce nouveau concept.

Auchan et Carrefour souhaitent aller encore plus loin et testent des magasins sans personnel !

Un concept de boutique automatique pensé par Amazon et déjà ouvert aux États-Unis semble vouloir s’implanter dans l’Hexagone.

000339431_5.jpg

C’est à Villeneuve-d’Ascq dans le nord, le premier « Auchan minute » a vu le jour. Mesurant 18m² et ayant la forme d’un container, il est pour l’instant en phase de test et disponible uniquement pour les collaborateurs de l’entreprise (la supérette étant établie sur le parking du siège).
Ouest France rapporte que l’innovation est composée de 400 références de produits et aurait pour mission de dépanner.

Carrefour se positionne aussi sur ce créneau ouvrant sur leur parking également, une boutique automatique comparable à Amazon Go. Là encore, grâce à un système d’identification via l’application du magasin, chacun pourra scanner ses articles et payer à la fin des courses.


Dans la ville de demain, la peur de la batterie faible remplacera-t-elle celle du paiement refusé ?

Mikael Bes