Le mobile, une révolution ou une addiction? 

Le téléphone portable est une révolution ou autrement une addiction en 2021, créée par Martin Cooper en 1973 : pouvoir enfin passer un appel à l’extérieur de chez soi sans fil était une idée révolutionnaire à l’époque. Toutefois, à cause de son prix élevé et de son poids, peu de personnes en possédaient.

Mais, les progrès technologiques ont permis d’améliorer son design et ses fonctionnalités : possibilité d’envoyer des messages par textos,  appareils photo, développement d’applications… 

Aujourd’hui, il serait aberrant de ne pas avoir de téléphone et cela s’illustre tout simplement avec un chiffre : 66% de la population mondiale a un  mobile en 2021. Outre son utilité première d’appel, le smartphone est devenu au fil du temps, un outil de vie au quotidien, pour son propriétaire. En 2021, les français passent en moyenne 3H22 par jour sur leur portable et 91% de ce temps est consacré aux applications mobiles (étude de Hootsuite et We are Social). Parmi ces applications, celles des réseaux sociaux (comme  WhatsApp, Facebook, Messenger, Instagram..) sont les plus utilisées ( 50% du temps sur le mobile) par les internautes, avec en top 1 WhatsApp.

Evidemment, les réseaux sociaux ne sont pas les seules applications existantes, d’autres options s’offrent aux internautes ( streaming, sport, food etc.)

Utilisation mensuelle des apps par catégorie

La généralisation de ces applications a modifié et donné naissance à de nouveaux comportements de consommation et d’achat de la part des mobinautes. Il ne s’agit plus seulement de tweeter ou de « liker », mais de pouvoir payer, acheter et vivre une expérience digitale sur son mobile.

  • 57% des Français utilisent leur mobile pour acheter ou payer en ligne (étude Ipsos)
  • En 2020 38% des Français ont utilisé ce type de transaction soit 20 points de plus qu’en 2018. ( étude Kantar) 

Croissance de l'utilisation du paiement mobile

Ce phénomène s’étend également dans le domaine de l’e-commerce et du m-commerce, qui connaît un succès auprès des internautes avec 69.4% d’entre eux qui utilisent leur smartphone pour du shopping.

 

 

 

 

Le mobile au service des marques et des shoppers 

Les boutiques physiques fermées à cause du COVID, les marques ne manquent pas de saisir cette occasion pour développer des stratégies digitales pour améliorer l’expérience client et générer du drive-to-web. Ainsi, de nouvelles pratiques marketing se sont développées, comme le live shopping, le social selling, le storytelling ou encore la réalité augmentée.  

Prenons l’exemple du Live Shopping développé au départ en Chine, qui est tout simplement de recréer sur les réseaux sociaux, toutes les conditions d’un achat en physique : conseils et interactions avec le vendeur, informations sur les produits ( tailles, matériaux, fonctions..) et visualisation des produits sous toutes ses coutures. H&M, Tommy Hilfiger, Lancôme, Louis Vuitton ou encore L’Oréal ont d’or et déjà lancé ce format.

Nous avons également le nouveau concept « Shoppable TV » développé par la chaîne de TV américaine NBC, qui consiste à « shopper » les produits que vous avez vu à la télé en scannant un QR code vous dirigeant vers  la page de la marque en question.

NBC s’est associée avec Lacoste pour sa collection «  Lacoste X  Novak Djokovic » pour inaugurer cette nouvelle technologie. Pendant les retransmissions de ses matchs sur la chaîne, les téléspectateurs sont alertés de la présence d’un QR code à l’écran. S’ils le scannent, ils sont redirigés vers le site de la marque où ils peuvent acheter les vêtements de la collection. Netflix a également annoncé pour 2021 une possible intégration de placement produits interactifs dans ses programmes.

 

 

Il est plus qu’évident que le téléphone mobile des années 70 et celui d’aujourd’hui n’est plus le même, cependant il ouvre de nouvelles perspectives. Aujourd’hui, c’est une expérience phygitale que l’on offre à ses mobinautes et ce sont des campagnes beaucoup plus personnalisées et performantes que les marques peuvent déployer.