Skip to main content

Notre édition Drive to TEAM continue avec Patrice Ly, Business Developer.

Aujourd’hui dans l’édition Drive to TEAM, DooH it va à la rencontre de Patrice Ly, notre business developper, passionné de voitures et commercial dévoué. 

____________

Salut Patrice, bienvenue dans cette édition Drive to TEAM, comment vas-tu aujourd’hui ? Comment se passe ce début de semaine ?

Super comme un début de semaine. Il ne manque que le beau temps, qui se fait rare en ce moment alors que nous avons besoin de vitamine D. Mais sinon tout roule, les nouveaux locaux sont cool. On s’y habitue progressivement.

Peux-tu nous parler un peu de ton parcours scolaire ? 

Après l’obtention de mon Bac S j’ai souhaité intégrer une école de design car mon rêve depuis tout petit était de devenir designer automobile. J’adore les voitures. A défaut d’être accepté, étant donné que c’est un domaine très sélectif, j’ai fini à la fac en Economie et Gestion. Super… L’environnement ne me plaisait pas, j’ai fini par quitter la fac au bout de quelques mois car les amphithéâtres et les travaux dirigés n’étaient pas faits pour moi. J’ai souhaité me réorienter en filière commerce, car à défaut de concevoir et dessiner les voitures de demain, pourquoi pas les vendre ? J’ai donc décidé de préparer un BTS en Négociation Relation Client ( anciennement Force de vente) en alternance pendant 2 ans chez un grossiste informatique, poursuivi d’une année en Bachelor en Responsable de Développement Commercial, toujours en alternance chez ce même grossiste informatique. Bien entouré et encadré par mon maître d’apprentissage que je tiens à remercier, ce fût une belle expérience professionnelle et scolaire. Je me préparais notamment à entrer dans la vraie vie active avec les connaissances acquises durant cette période pour devenir un vrai commercial. 

Quels ont été pour toi les déclencheurs pour devenir commercial ? 

Mon déclic est survenu lorsque je me suis rendu compte que devenir designer automobile allait être très compliqué, il me fallait donc trouver une roue de secours. Avant d’intégrer mon BTS NRC, j’ai décidé de travailler en tant que vendeur dans le prêt-à-porter pendant quelques mois pour gagner un peu d’argent et me faire la main. Je me suis rendu compte qu’accueillir un client, le conseiller, répondre parfaitement à ses critères d’achats et surtout faire une vente, c’était plutôt cool comme expérience. Le contact humain, le relationnel, l’empathie et l’écoute active sont fondamentaux dans ce milieu, j’estime les avoir développés au fur et à mesure. Si je devais caricaturer, il faut se muer en caméléon et non en crocodile. Ce qui est passionnant dans le commerce, chaque client est une nouvelle histoire à raconter, pour moi c’est le plus beau métier au monde ! Nous sommes à la fois écrivain, négociateur, psychologue, conseiller et vendeur, une sorte de multi-profession.

Est-ce que tu peux nous parler de ton parcours professionnel ? 

Après mes 3 années d’alternance chez un grossiste informatique, j’ai eu l’opportunité d’intégrer une entreprise spécialisée dans les solutions d’impressions, réputée pour être la meilleure école de vente. Conseillé et poussé par mon maître d’apprentissage, j’ai foncé les yeux fermés. J’ai exercé en tant que commercial terrain. Mes journées types ? Faire du porte à porte 4 jours par semaine, qu’il neige ou qu’il pleuve, vous êtes dehors pour affronter les portes. J’avais comme objectif 50 portes par jour, j’ai rencontré pas moins de 20 000 personnes en 2 ans. J’ai souffert mentalement dès les premiers mois, ce fût dur mais cela faisait partie de leur politique de pousser les commerciaux à se forger un mental d’acier et développer en eux une résilience solide. Aujourd’hui, j’adore mon job et la vente et c’est en partie grâce à ce passage. C’était un mal pour un bien !

Qu’est-ce qui t’a amené chez DooH it ? 

Après mon passage dans les solutions d’impression, j’ai effectué un comeback à l’entreprise où j’ai effectué mes 3 années d’alternance en tant que commercial terrain. J’y suis resté 2 ans pour emmagasiner de l’expérience. Par la suite, j’ai intégré une agence spécialisée dans le recrutement de business developer sur Paris, la mise en relation avec DooH it s’est installée naturellement. Le CEO Mikaël BES et Clément POYADE m’ont convaincu par leur projet et mon profil correspondait à leurs attentes. J’ai été conquis à l’idée d’intégrer pour la première fois une start-up, découvrir un nouvel environnement et considérer cela comme un nouveau challenge professionnel. Nous avons de belles perspectives et choses à écrire ensemble. Tout se passe bien pour le moment, les collègues sont funs, il y a une bonne ambiance au quotidien et c’est le plus important. 

C’est quoi ta journée type ? As-tu un rituel ?  

Je démarre la journée avec un café en m’informant sur l’actualité sportive du moment. Tous les matins dans les transports en commun je jette un œil sur mon téléphone et lis les dernières informations relayées par la presse. Je m’informe également sur les faits divers au sein de notre société. Ensuite arrivée au bureau : cela commence par lister ses priorités de la journée avec l’outil Workast. Puis ce sont les tâches ordinaires pour un commercial, comme suivre ses dossiers en cours et effectuer les relances, prospecter les clients par téléphone/mail et via les réseaux sociaux Facebook/Linkedin par exemple pour décrocher des rendez-vous téléphoniques/physiques. En fin de journée, je m’assure que mon bureau soit et reste propre pour le lendemain, contrairement à mon voisin de bureau qui lui collectionne les gobelets et bouteilles.

As-tu une réussite/fierté particulière dont tu voudrais nous parler ?

Sur le plan professionnel, je pense que le fait de contribuer et participer à une aventure dans une start-up est quelque chose qui apporte beaucoup sur le plan humain et moral. Nous sommes tous dans le même bâteau, chaque membre de l’équipe est important pour la réussite de la boîte et je trouve cela génial, donc oui je suis fier de faire partie de l’équipe, nous avons encore de belles choses devant nous.

Un petit mot pour conclure ?

Merci à toutes et à tous d’avoir pris le temps de me lire, ce n’était pas un exercice évident et je souhaite simplement bon courage au prochain cobaye ! Enfin, en cette période inédite touchée par la crise sanitaire, je souhaite le meilleur pour tous et surtout la santé. Prenez soin de vous et de vos proches.

Merci beaucoup d’avoir répondu à toutes nos questions pour ce Drive to TEAM !

A bientôt pour un nouveau portrait 😉

Shem's Tlemcani

Shem's Tlemcani

Avec une culture artistique bien aiguisée et dotée d’un vif esprit créatif, Shem’s est arrivée sur Paris en 2016 dans le but d’intégrer l’IUT de Paris Descartes et se former aux différentes techniques commerciales et communicationnelles. Pleine de détermination et avec une grande soif d’apprendre, elle continue son chemin vers le domaine de la communication et de la publicité et intègre Sup de Pub en Master 1 Marketing événementiel. Ses différentes expériences professionnelles lui permettent d’appréhender le monde de la communication et la conduisent à choisir un Master 2 dans le domaine du Planning Stratégique. Elle intègre DooH it en Janvier 2021.

Laisser un commentaire