Skip to main content

Lorsque l’on essaie de mesurer l’impact qu’une publicité a eu sur son audience, on pense instantanément à plusieurs critères. Parmi eux, viennent naturellement le taux d’attention qui a été généré face à la publicité, ou le taux de conversion qui a suivi le visionnage de la publicité. Toutefois, un indice nullement moins important (et c’est peu dire !) est souvent oublié : le taux de complétion. On s’y penche aujourd’hui.

Le taux de complétion, qu’est-ce que c’est ?

Vulgairement, on dit du taux de complétion que c’est la proportion qui correspond à la part des personnes exposées à une vidéo qui visualisent cette dernière jusqu’à la fin.

En vérité, ce n’est pas le nombre des personnes qui est désignée par le taux de complétion, mais plutôt la proportion moyenne d’une vidéo vue. Pour mieux illustrer ce que c’est, prenons un exemple : sur une vidéo de 100 secondes, si le taux de complétion est de 75%, votre vidéo aura été vue jusqu’à 75 secondes.

Cet indice est à différencier du nombre d’impressions. Le nombre d’impressions renvoie au nombre de personnes exposées à votre publication mais ne vous délivrera pas la durée de vision de cette publication.

Bref, on pourrait penser que le taux de complétion en dit long sur l’intérêt d’une publicité sur son audience. C’est bien le cas.

Connaître le taux de complétion d’une publicité : une indication sur laquelle miser

Il est l’atout qu’il vous faut ! En effet, il représente un excellent moyen de mesurer l’efficacité des vidéos diffusées sur des supports numériques. Il est d’autant plus nécessaire lorsque l’incentive du message publicitaire se trouve à la fin.

Par exemple, lorsqu’une campagne est vue en moyenne à 90% alors que son code promotionnel se trouve à la toute fin… l’incentive tombe à l’eau ! Et par conséquent, le message perd de sa valeur.

Avec cette nouvelle donnée, votre responsable marketing saura comment corriger le tir… et faire de votre publicité, une publicité efficace !

Antoine Muscat quand il peut enfin optimiser les publicités

Aussi, quand on sait que le taux de complétion est utilisé comme preuve de l’efficacité du e-learning chez de nombreuses écoles, on comprend que plus il est élevé, plus le taux d’attention et de mémorisation est élevé. Tout l’intérêt d’une publicité réside dans le fait qu’elle marque les esprits, non ?

La pertinence du taux de complétion selon les supports médiatiques

Afin d’évaluer au mieux le taux de complétion d’une vidéo publicitaire, il faut prendre en compte le support sur lequel elle est diffusée.

Sur le web, le taux de complétion moyen diffère selon la durée de la publicité (Offre Média). Une vidéo de 0:15 min sera vue en moyenne jusqu’à 98%, alors qu’une vidéo de 0:30 min sera vue jusqu’à 89%.

On comprend alors qu’au-delà du support médiatique, la durée de la publicité n’est pas à négliger ! Une publicité visiblement trop longue aura tendance à ennuyer l’audience ou à perdre son attention.

Vous vous direz que, malgré tout, une vidéo vue jusqu’à 89%, c’est top ! Eh bien, pour vous donner un ordre d’idée, selon les standards du marché, une lecture est considérée complète lorsqu’elle est vue jusqu’à 95% !

Sur nos Digicab, le taux de complétion moyen est de… 450% !

L’effet des stats sur vous

Mais comment c’est possible ? me direz-vous.

Eh bien, on a plus d’une corde à notre arc, mais pour résumer :

  • Le format boucle permet d’activer la répétition de la campagne afin d’optimiser la répétition de la publicité…
  • Et a fortiori sa mémorisation ! Des publicités contextualisées et adressées aux bonnes audiences aident forcément à marquer les esprits.

Alors, conquis par le calcul du taux de complétion pour vos futures campagnes ?

Nawal Sissi

Nawal Sissi

Dotée d’une imagination débordante et d’un amour profond pour les liens sociaux, Nawal s’est dirigée vers les métiers de la communication après avoir obtenu une licence de droit et enchaîné des jobs alimentaires. Au-delà de sa plume plus tranchante qu’aiguisée, Nawal aime assouvir sa curiosité en touchant à plusieurs compétences qui mettent à profit sa créativité. Elle rejoint l’équipe DooH it en septembre 2021.

Laisser un commentaire