Mettons fin à la publicité de masse qui sature la bande passante des audiences pour en arriver à un point de non attention à toute forme de média.

 

Et si on devenait des écolos de la pub ?

 

Fin au gaspillage des ressources de notre écosystème dans ces campagnes répétitives à faible valeur ajoutée !

C’est la plaidoirie de DooH it menée par son CEO Mikael Bes depuis le 1er déconfinement de mai dernier. En s’appuyant sur une étude réalisée auprès des français en avril, il est incontestable que la publicité a une connotation négative avec une perception à 70% intrusive et subie. Cela impact directement la faculté des audiences à mémoriser les campagnes publicitaires.
Dans le contexte dramatique de la Covid19, une opportunité s’est créée, sortir de son quotidien, s’arrêter, pour prendre du recul … Faire mieux, plus efficacement vis à vis des ressources utilisées et de l’impact généré

A vouloir pratiquer et perdurer dans cette stratégie le seul résultat que nous obtenons est :  la valeur perçue de la publicité en baisse, l’attention qui chute et la mémorisation en pleine dégringolade. Tout le monde est perdant dans cette histoire, annonceurs comme consommateurs.
Il est important d’opérer de vrais changements pour remettre les audiences au cœur de la proposition de valeur publicitaire.

Nous avons donc le choix : décider de capitaliser les efforts budgétaires vers des solutions réellement ROI’ste qui intéressent les audiences ou continuer comme avant …

Heureusement, le progrès apporte son lot de changements positifs et d’alternatives efficaces. Adapter les publicités aux audiences est un enjeu pour les publicitaires. Conquérir de nouvelles cibles, même les plus difficiles est vitale. Il est nécessaire de s’adapter aux nouveaux usages de consommation afin de rendre ses campagnes plus ROI’ste.
Opérer un changement ou compléter ses actions par des nouvelles actions peut être une source d’angoisse. On ne maîtrise pas directement les nouveaux canaux, et alors ? Ce qui est vraiment dommage c’est de ne pas saisir l’occasion de faire mieux et d’aller plus loin que ce que l’on fait déjà.

Prenons un exemple : 

Votre entreprise a des besoins de conversions sur sa solution et cherche à toucher les générations Y et Z ?
La réponse basique à ce besoin est de mettre en place une stratégie soit pluricanal soit crosscanal et pour ceux qui le peuvent omnicanal. Une mobilisation des canaux suivants est choisie : réseaux sociaux, display, mass-mailing, retargeting, landing pages et une/des campagnes SEA. Vous avez vos KPI’s en main, prêt à analyser vos chiffres. Vous jonglez entre prédiction par croisement de données et données de notoriété incomplètes sans pouvoir aller plus loin. Êtes-vous seulement sûr d’avoir capté l’attention de vos cibles ?

Quel genre a été le plus sensible à votre message ? Quel taux d’attention a eu votre cœur de cible en comparaison de votre cible secondaire ? Quelle audience a généré le plus de conversions ? Les générations dont nous parlons sont habituées et comprennent les tips d’internet. En effet, adblocker installé, cookies maîtrisés, navigation privée activée, un ensemble de facteurs bloquent vos analyses. 

 

Audiences et publicité : une solution pour les réunir ?

 

Si je vous disais qu’il est possible de faire mieux, tout en supprimant cette vision subie de la publicité ? Que me répondriez-vous ? Publicité servicielle et média tactique, en effet, bien vu ! 

Chez DooH it, on a développé un produit qui s’appelle : le Digicab. Il est situé à l’arrière des VTC et propose à la fois un service de rechargement de téléphone, sympa pour vos cibles n’est ce pas ;). Mais également un ultra ciblage avec des KPI’s qui vous aideront à mieux comprendre vos campagnes. 

Le Digicab a plusieurs cartes dans sa manche : 72% des audiences sont des Gen Y et Z, analyse et ciblage des persona (âge et genre), programmation aux heures voulues des campagnes. Mais aussi captivité de l’audience, analyse du taux d’attention et tout ça en temps réel sur notre adserver. Que vous soyez dans une démarche de notoriété ou de drive to store/web, c’est un allier de taille.

Notre cœur métier c’est ça chez DooH it : réconciliez les audiences avec la publicité mais aussi vous apporter un meilleur regard sur vos actions.