Skip to main content

De nouveaux labels voient le jour afin de rassurer les consommateurs sur la protection de leurs données. C’est le nouvel enjeu du DOOH.

Article_donnes_perso_01

En France, le marché de la publicité digitale est en plein essor, notamment grâce à une révolution des usages pour s’informer et se divertir. En revanche, la législation n’a pas suivi le développement de ces nouvelles technologies. Certaines entreprises ne se fixaient aucune limite sur l’utilisation des données de leurs clients. Les dérives ont été nombreuses : récolte de données personnelles abusive, trafic frauduleux, publicité intrusive. Cela a donc engendré une crise de confiance entre les internautes et toute forme de publicité.

Les internautes ont alors massivement installés des Adblockers afin de se protéger de toute forme d’intrusion abusive. Un Adblocker est un logiciel qui offre la possibilité aux internautes de bloquer l’affichage de publicités digitales.

Selon une étude Connected Life, plus de 34% des internautes s’équipent d’un Adblocker. Ce dispositif témoigne d’une lassitude des internautes d’être exposé à des publicités qui ne les concernent pas ou ne les intéressent pas.

Afin de palier cette pratique, les annonceurs ont donc de nouveaux besoins et doivent innover afin de continuer à toucher leur audience.

C’est le défi de DooH it et de ses supports de communication, les CharLi et les Bubbles

En effet, grâce au service de rechargement de smartphone que ces supports offrent aux utilisateurs, la publicité diffusée est beaucoup mieux perçue. En s’adaptant au lieu de diffusion, le contenu est donc également affinitaire, et le consommateur n’est plus exposé à une publicité qui ne le concerne pas. Le tout en garantissant une protection totale des données puisque il n’y a aucun transfert entre le support et le téléphone de l’utilisateur.

Article_donnes_perso_02

L’engagement à propos de cette protection des données personnelles est depuis peu régie par une obligation européenne nommée RGPD. En effet, depuis le 25 Mai 2018, la législation encadre ce traitement des données personnelles. Elle oblige toutes les entreprises à les protéger et les rendre confidentielles.

Quels sont les objectifs de cette législation ?

Le texte a été conçu pour à la fois renforcer les droits des consommateurs. Mais aussi pour crédibiliser la régulation avec une coopération renforcée entre les autorités compétentes et responsabiliser les acteurs du marché.

Mais alors quels sont les changements ?

Premièrement, l’utilisateur peut désormais choisir comment un annonceur utilise ses données grâce aux plateformes de gestion du consentement (CMP). Cette plateforme sert à informer de manière transparente et claire les consommateurs sur les sociétés qui traitent leurs données.

Article_donnes_perso_03
Un label, au nom de Digital Ad Trust (DAT) a également vu le jour.

Il sert à évaluer et valoriser la qualité des marques qui s’engagent dans des pratiques publicitaires dites responsables. L’enjeu du DOOH est multiple : garantir la brand safety, lutter contre la fraude mais surtout informer les internautes en matière de la collecte et l’usage des données personnelles des internautes. Ces annonceurs mettent en avant les sites respectant ces engagements. 20minutes, 6play, Francetv, Le Figaro.fr, My Tf1 et beaucoup d’autres labelisés par exemple par Digital Ad Trust.

Article_donnes_perso_04

Le label Digital Ad Trust n’est pas le seul sur le marché, ils se multiplient sur le marché du DOOH. En Avril 2019, in-Store Media, spécialiste de la communication point de vente, a reçu le Label DOOH Trust de la part de l’ACPM (l’alliance pour les chiffres de la presse et des médias). Cela pour la bonne diffusion de ses campagnes DOOH en France au sein de ses 2 univers shopping. Les Centres Commerciaux des enseignes E. Leclerc, Auchan & Géant ainsi que les Hypermarchés des enseignes Géant. Avec DOOH Trust, l’ACPM a vérifié que la collecte des données était brutes et natives après la diffusion des campagnes publicitaires.

Logo_Elise_Tech

Cependant le doute plane encore et la confiance entre l’utilisateur et les marques ne semble pas rétablie. En effet, les annonceurs cherchent encore plus d’informations sur leurs internautes.DooH it, par exemple, collabore avec la start-up française Elise Technologies. Celle-ci incite à partager votre campagne sur les réseaux sociaux et pas que. Elle vous aide à augmenter et mesurer l’impact de vos campagnes publicitaires grâce à leurs algorithmes intelligents. Mais Elise Technologies s’engage : “La protection des données personnelles est inscrite dans l’ADN de notre société. Nous ne percevons pas cet enjeu du DOOH comme une contrainte.”


Ces labels, que tous les grands du milieu adoptent, deviennent donc un critère que les annonceurs recherchent activement pour être mieux perçu par leurs consommateurs.

Les utilisateurs n’ont plus à s’inquiéter, leurs données personnelles sont chouchoutées chez DooH it !

Shem's Tlemcani

Shem's Tlemcani

Avec une culture artistique bien aiguisée et dotée d’un vif esprit créatif, Shem’s est arrivée sur Paris en 2016 dans le but d’intégrer l’IUT de Paris Descartes et se former aux différentes techniques commerciales et communicationnelles. Pleine de détermination et avec une grande soif d’apprendre, elle continue son chemin vers le domaine de la communication et de la publicité et intègre Sup de Pub en Master 1 Marketing événementiel. Ses différentes expériences professionnelles lui permettent d’appréhender le monde de la communication et la conduisent à choisir un Master 2 dans le domaine du Planning Stratégique. Elle intègre DooH it en Janvier 2021.